Comparer les différents revêments muraux extérieurs

Comparer les différents revêments muraux extérieurs

À l’heure de choisir le revêtement de vos murs extérieurs pour votre projet de rénovation ou de construction, vous allez devoir faire des choix stratégiques. Afin de vous aider voici un tour d’horizon des différents types de revêtements disponibles et utilisés au Québec.

Le Stucco

Reconnu pour sa grande longévité, le stucco possède une espérance de vie estimée à environ 25 ans,
Ce matériau texturé possède un aspect esthétique intéressant. Il est disponible dans une grande variété de couleurs.

Retardant du feu : le stucco est un matériau particulièrement résistant au feu. Cet aspect lui permet de limiter la propagation du feu.
Isolation : La performance énergétique du stucco peut varier. En effet, celui-ci permet d’éliminer efficacement les ponts thermiques et de créer une surface étanche aux infiltrations d’air selon le type de matériel sur lequel il est installé.
Qualité thermique : Malheureusement, le stucco est sensible aux variations de température et aux mouvements de charpente. De ce fait, il se peut qu’il requière des réparations au fil du temps. Dans un second temps, notez que le stucco est un matériau sensible aux chocs, il se peut donc qu’il s’effrite.
Impact écologique : Très corrosif, énergivore, grand émetteur de CO2
Installation :  Le stuc s’applique sur un treillis métallique antérieurement fixé au mur extérieur ou sur un fond à base de ciment. Le stucco s’applique en deux couches. Les deux couches agencées doivent réunir une épaisseur minimale de plus ou moins 1pouce, truelles en acier, de truelles de finition, de brosses et éponge font partie du matériel nécessaire.
Coût au pi2 (installation comprise) : de 3 à 7$.

Le vinyle

Le vinyle a deux atouts ; son faible coût et sa durabilité. Il a un défaut majeur de subir des déformations. Il se dilate à la chaleur et se contracte au froid.
Durabilité : une durée de vie d’environ 40 ans.
Retardant du feu : Se revêtement n’a aucun effet retardant et peut même occasionner des émanations toxiques lors d’un incendie. Sa composition fait de lui un excellent matériau combustible.  Par exemple, nous avons pu remarquer à plusieurs reprises que lors de l’utilisation du Barbecue, il faut veiller à le tenir très éloigné du revêtement.

Isolation : Valeur R de 0.62. Ce type de revêtement nécessitera l’ajout de membrane ou panneau isolant pour obtenir une isolation acceptable.
Qualité thermique : Le vinyle a tendance à se dilater et à se contracter selon le climat. Selon les variations du climat québécoises, les froids hivernaux amènent des risques de cassure lors  d’un choc ou une mauvaise manipulation. Sous l’effet de la chaleur, il se dilate et peut même fondre avec des températures très élevées comme dans le cas d’un barbecue trop proche. Sa résistance aux flammes est donc très faible.
Installation :  Elle est simple et rapide. Vous n’aurez besoin que de peu d’outillage. Les lattes se clouent et se coupent aisément
Coût au pi2 (installation comprise) : de 3 à 7$.

La Brique

La brique se distingue assurément par l’élégance et la durabilité qu’elle apportera à votre maison. En outre, elle se distingue aussi par le peu d’entretien nécessaire, la qualité d’insonorisation et sa résistance à l’usure.
Durabilité : une durée de vie d’environ 75 ans.
Isolation : Valeur R de 0.40.
Qualité thermique : Comme tout le matériau à base de roche ou ciment, ils sont de bon transmetteur thermique. Cela implique souvent l’installation d’un isolant en dessous pour créer un pont thermique.
Impact écologique : Sa production est très polluante, et une quantité importante d’énergie grise est dépensée tout au long du cycle extraction-production

Retardant du feu : elle propose des performances antifeu parmi les meilleures.
Installation :  C’est ici que le bât blesse… Le coût d’installation peut rapidement devenir important. Il est essentiel que la fondation de la maison soit solide pour soutenir le parement de briques, ce qui pourrait générer des coûts additionnels.
Coût au pi2 (installation comprise) : de 12 à 45$.

Le métal
Durabilité : Dans le marché il existe plusieurs qualités de matériau à base de métal. La durabilité du matériel en soit est très impressionnante. Cependant, le type de peinture appliqué peu crée une détérioration de la couleur de plus de 5% par année.
Isolation : Ses qualités isolantes sont quasi nulles.
Qualité thermique : Les matériaux métalliques sont aussi de très bon transmetteur de chaleur et froid. Ils n’ont donc aucun facteur d’isolation et nécessitent l’ajout d’une isolation pour performer.
Impact écologique : Sa production issue des mines génère beaucoup de pollution et une quantité importante d’énergie grise est dépensée lors du cycle extraction-production
Retardant du feu : selon le type de qualité, les matériaux sont très résistants au feu et offre une bonne imperméabilité avec le temps
Installation :  Elle est simple et rapide. Vous n’aurez besoin que de peu d’outillage. Les lattes se clouent et se coupent aisément
Coût au pi2 (installation comprise) : de 4 à 11$.

Le liège pulvérisé

Voici un des derniers venus sur le marché. Produit naturel, il se démarque franchement des autres revêtements et sur plusieurs aspects. Ce matériau est léger, imputrescible, il ne se désagrège pas, possède une parfaite isolation phonique et résiste très bien à l’eau, aux insectes, aux rongeurs et à la compression.
Durabilité : Durée de vie illimitée.
Isolation : Valeur R de 3.70. L‘écorce de liège obtenue à partir du chêne-liège constitue l’isolant naturel et écologique le plus ancien pour l’isolation des habitations. L’isolation en liège permet donc de réguler la température au sein d’une

habitation et d’éviter ainsi l’utilisation excessive de chauffage ou de climatisation. Pour favoriser une bonne isolation thermique, il faut tenir compte de l’épaisseur du matériau. Par conséquent, pour réduire les ponts thermiques, le liège expansé pur et le liège expansé haute résistance sont recommandés.
Qualité thermique : Le liège, un parfait isolant thermique avec un très bon coefficient de conductivité thermique. Il possède une capacité de déphasage thermique importante grâce à sa densité élevée : il ralentit la pénétration de la chaleur dans la maison, notamment en été. l’hiver, il constitue une barrière contre le froid.
Impact écologique : Le fait de prélever l’écorce du chêne-liège est un bienfait pour l’arbre et pour l’environnement. Lorsque l’écorce est enlevée de l’arbre, l’oxygène de l’arbre se libère dans la nature. Pour parvenir au produit final, aucun produit toxique n’est ajouté au matériel.
Retardant du feu : le liège pulvérisé est un matériau retardant du feu qui peut se rendre jusqu’ à 16 minutes.
Installation :  Comme aucun revêtement n’a besoin d’être enlevé pour faire son installation, la durée des travaux peut varier de 2 à 6 jours en fonction du projet. L’application du liège par pulvérisation sur les murs est excessivement facile, mais doit être réalisée par des installateurs certifiés. Son installation est faite avec des machines qui ne nécessite aucun produit toxique pour l’environnement.
Coût au pi2 (installation comprise) : de 7.5 à 10$.
En résumé, le vinyle semble attrayant par son faible coût et sa durabilité, mais ses médiocres performances thermiques et d’isolation autant que son poids faible génère du ballottement lors de grand vent et possiblement des arrachements. Le soleil affecte aussi la couleur des panneaux trop exposés. Les qualités du métal comme revêtement mural sont bien inférieures à ses nombreux défauts. À éviter !…
La brique a des qualités esthétiques, mais le coût d’installation est souvent très élevé. Ses qualités isolantes sont faibles et son impact écologique est très fort…
Le stucco a montré ses limites surtout face au climat québécois et les histoires de stucco qui s’éffrite sont nombreuses…
Le liège pulvérisé démontre de nombreuses qualités qui le démarque largement des autres revêtements. Il est un produit naturel et la durée des travaux est de quelques jours… Deux arguments de poids!!
Choisir un revêtement mural isolant acoustique

Choisir un revêtement mural isolant acoustique

Revêtement extérieur isolant acoustique : le bruit, une grande nuisance à votre qualité de vie…

En ces temps de pandémie, chacun a pu mesurer à quel point les bruits de l’activité humaine était considérables. Cette période nous a permis de redécouvrir notre quartier, notre ville ou notre village sous un jour nouveau. Le bruit affecte notre quotidien et souvent bien plus que nous pouvons l’imaginer.

 

…Au-delà de la seule sphère auditive, le bruit peut affecter l’individu et entraîner des troubles de formes très diverses …

Parmi les nuisances qui affectent la qualité de vie à l’intérieur des habitations, le bruit constitue le facteur le plus dérangeant2. Si on parle de pollution de l’air, la multiplication et l’intensité des bruits a elle aussi atteint des niveaux néfastes pour notre santé en général. Au-delà de la seule sphère auditive, le bruit peut affecter l’individu et entraîner des troubles de formes très diverses : perturbation du sommeil, désordres cardiovasculaires, troubles digestifs, effets sur le système endocrinien, aggravation des états anxio-dépressifs.

Les effets délétères du bruit résultent habituellement d’un processus long et complexe influencé par un grand nombre de facteurs résultant du contexte et du vécu propre à chacun.

Nous avons le pouvoir de limiter les bruits à l’intérieur de la maison en adoptant des comportements plus responsables, mais La pollution sonore extérieure reste hors de notre contrôle. Faire le bon choix du revêtement extérieur de la maison peut vous prémunir de ces nuisances sonores…

Comment préserver notre confort intérieur des bruits de l’activité humaines extérieures?

Face à la diversité des bruits, fréquence, intensité, durée, il faut trouver des moyens pour protéger votre maison de la propagation de ces bruits dans votre intérieur. Les effets des efforts d’isolation acoustique ne s’additionnent pas : c’est le point le plus faible d’une paroi qui détermine sa performance d’isolation. Un trou, une fente, le passage d’une canalisation, un mauvais jointoiement au pourtour d’un châssis ou une fissure peut ruiner les efforts acoustiques de toute une paroi. Il faut donc rechercher une étanchéité et une homogénéité maximale de la paroi pour limiter le risque de fuites sonores. C’est simple : là où l’air passe, le bruit passe. Une bonne isolation acoustique suppose nécessairement une bonne étanchéité à l’air.

La totalité des parois doivent toujours être considérées: renforcer de manière excessive les parois vis-à-vis de l’extérieur pourrait conduire à l’émergence des bruits intérieurs (réduction de l’intimité des logements, conflits de voisinage potentiel). Rien ne sert donc de renforcer une zone pour laisser le bruit venir des parties laissées faibles !

 

Le liège est-il un absorbant acoustique ?

Oui car qu’il est constitué naturellement de 95 % de gaz inerte.

Le liège a des propriétés thermiques tout à fait exceptionnelles et alliant aussi un des meilleurs coefficients Rw (isolation acoustique) parmi les revêtements muraux. Il est connu pour être le matériau avec la plus forte inertie thermique.

Avec une faible épaisseur, le liège fait office de coupe froid, par exemple sur un mur orienté nord, ou humide. Il agit de la même façon pour lutter contre la propagation des bruits extérieurs dans les bâtiments.

L’isolation phonique ou acoustique s’étudie à 3 niveaux :

  • Correction acoustique d’une ambiance : réduction du niveau sonore en dB (décibels) et réduction du temps de réverbération.
  • Isolation acoustique de la transmission des bruits aériens : réduction des transmissions sonores (voix, appareils, ?) provenant de l’extérieur (salles contiguës ou extérieur) et se propageant par les parois, planchers, couvertures, et aussi portes et fenêtres.
  • Isolation acoustique des bruits de percussion : réduction de bruits d’impacts sur les dalles et transmis par étage.

Dans ces 3 cas, le liège expansé permet de “casser” les propagations sonores.

Les revêtements de liège pulvérisé de Vipeq Québec sont recommandés pour vos projets de rénovation. En plus de faire baisser les consommations d’énergie en hiver, le liège apporte un confort d’été incomparable, grâce au déphasage thermique et ses qualités acoustiques.